udpsonline.net

Six jours après son retour, Santos rompt le contrat de Robinho, les raisons expliquées

L’histoire aurait pu être belle. Elle a finalement tourné au cauchemar. Revenu dans son club formateur la semaine dernière gratuitement avec à la clé un salaire symbolique de 230 € afin d’aider le club à remonter la pente, Robinho a été contraint de s’en aller face à la tempête médiatique déclenchée par son arrivée.

Les retrouvailles n’ont duré que le temps d’une semaine. Rattrapé par une ancienne affaire de viol du temps de son passage en Italie – dossier toujours ouvert – l’ancien prodige du football brésilien n’a même pas eu le temps de fouler son ancienne pelouse que la belle histoire est finie. «Avec beaucoup de tristesse dans mon coeur, je vous annonce que j’ai pris la décision avec le président de Santos de suspendre mon contrat en ce moment troublé de ma vie. (…) Je vais prouver mon innocence», a expliqué l’ancien joueur du Real Madrid et de Manchester City.

Cette résiliation de contrat intervient après la mise sous pression du club de Pelé par des sponsors. D’ailleurs, certains n’ont pas hésité à claquer la porte après l’officialisation de la signature de l’ancien crack.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *