udpsonline.net

Salif Diao, les secrets d’une reconversion très réussie

Si les Lions de la Téranga n’ont jamais inscrit leur nom dans le palmarès de la Coupe d’Afrique des nations, certains sont cités dans la catégorie des plus grands du continent. Membre essentiel de la belle épopée de la Coupe du monde 2002, Salif Diao fait partie des joueurs sénégalais qui ont marqué toute une génération. Également premier sénégalais à avoir remporté la Ligue des champions, l’ex-Red a fait les belles heures de la sélection nationale. Depuis qu’il a raccroché les crampons, l’ancien milieu de terrain mène une nouvelle vie très chargée.

Salif Diao ou la réussite d’une reconversion

Dans le monde du football, on se plait à évoquer les prouesses des footballeurs, des trophées collectionnés durant leur carrière mais rarement du revers de la médaille. Si certains n’ont pas à se soucier de l’après-carrière en raison d’un compte en banque fourni, ce n’est pas le cas de tous. Mais certains font preuve d’une belle reconversion une fois leur carrière sur les pelouses terminée. C’est le cas de Salif Diao, l’ex-international sénégalais.

Pour cerner la trajectoire singulière du natif de Kégoudou, il faut remonter un peu à son parcours. Salif Allassane Diao de son vrai nom, a réellement débuté sa carrière professionnelle à l’AS Monaco. Dans le Rocher, le roc sénégalais se révèle aux yeux du grand public et y remporte même le titre de champion de France en 2000. Deux ans plus tard, en 2002 et la fastueuse épopée qui verra les lions échouer en quart de finale de la Coupe du monde, il sera un des acteurs majeurs. Son but à la conclusion d’une contre-attaque éclair contre le Danemark est resté dans les annales. Des débuts prometteurs qui le propulsent par la suite chez les Reds de Liverpool où il remportera la fameuse Ligue des champions 2005.

Poids lourd du sport business en devenir…

Ancien milieu de terrain de génie, Diao a raccroché les crampons en 2012 pour enfiler le costume de businessman. Avec une étonnante réussite à la clé.

Conscient que la carrière de footballeur est courte, l’ancien milieu de terrain s’est lancé dans une nouvelle voie. L’ancien milieu de terrain, qui a fait monts et merveilles dans l’entrejeu, est le patron d’une société nommée Sport Galaxie.

En effet, ladite société est chargée des travaux de réhabilitation du stade Maniang Soumaré de Thiès notamment la mise en place d’une pelouse synthétique aux normes. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les autorités sénégalaises semblent satisfaits de la collaboration.

« Je voudrais m’arrêter un moment, pour féliciter Salif Diao qui est à la tête de la structure qui est chargée de ces travaux. C’est un bel exemple de reconversion de nos sportifs de haut niveau. Je pense que nous devrions, comme l’a déjà indiqué le chef de l’État, accompagner nos sportifs de haut niveau. Mais comme je l’ai toujours dit, la décision viendra de ceux-ci. C’est à eux de prendre des initiatives et d’avoir l’accompagnement de l’État et des fédérations, parce que ce n’est pas que dans le football », a encensé le président de la fédération Augustin Senghor.

En dehors de la pelouse synthétique Sport Galaxie est également chargé de réfectionner les tribunes et les éclairages du stade. Comme sur les pelouses, Sadio Diao n’a pas fini de surprendre son monde et son histoire en dehors des près semble être vouée à être belle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *