RDC : La sécurité renforcée à la frontière Nord-Kivu/Ituri pour empêcher la traversée des groupes armés dont les ADF (porte-parole de l’armée .

L’armée congolaise annonce des mesures pour sécuriser les frontières entre la province du Nord-Kivu et celle de l’Ituri. Cette annonce faite ce samedi 30 novembre 2019 par le lieutenant Jules Ngongo Tsikudi, porte-parole des FARDC dans la province de l’Ituri, intervient après la dernière attaque meurtrière qui a fait au moins 13 morts dans le village de Kukutama, au Nord-Kivu.

Selon lui, ces mesures sécuritaires rentrent dans le cadre de la lutte contre l’infiltration des rebelles ADF combattues à Beni.

“L’ennemi risquerait de s’infiltrer dans des provinces voisines pendant cette période des opérations dites de grande envergure qui se déroulent au Nord-Kivu”, a-t-il indiqué.

Pour le Lieutenant Jules Ngongo, les précautions sont déjà prises pour sécuriser la frontière dans l’objectif de barrer route à la traversée des auteurs des massacres au Nord-Kivu vers la province de l’Ituri.

“En Ituri, nous avons un axe qui fait partie de ces opérations. Ici, il y a même un commandant qui y travaille sérieusement pour freiner tout mouvement suspect du Nord-Kivu vers l’Ituri”, a précisé le lieutenant Jules Ngongo.

Il a fait savoir aussi qu’un dispositif mobile de défense est aussi mis en œuvre pour déjouer tout mouvement suspect dans les localités de Tchadia, Kayinama et dans d’autres villages situés à la frontière pour protéger la population et surtout étouffer tous les mouvements des rebelles ADF du Nord-Kivu vers l’Ituri.

Source : Actu30

30/11/2019

Par Gloire Kamandi

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page