udpsonline.net

Quand Andrea Pirlo et Hansi Flick pointent du doigt les « points faibles » du Barça

Pour le FC Barcelone, le mal est très profond. Entre l’équipe qui a subi le naufrage contre le Bayern en Ligue des champions et le FC Barcelone version Koeman, grand-chose n’a pas vraiment changé. Du moins, pour le moment. Certes, les hommes ne sont plus les mêmes et l’effectif a connu « une révolution », le club espagnol n’en vit pas moins une saison compliquée.

Battus par Cadix en championnat la semaine dernière, les Blaugranas ont également chuté en Ligue des champions contre la Juventus au Camp Nou (0-3). Un scénario surprenant compte tenu du fait que le FC Barcelone parvenait jusque-là à se sublimer sur la scène européenne malgré le début de saison décevant en Liga. Mais faut croire que certaines carences restent d’actualité.

D’ailleurs, Pirlo a livré la recette qui a permis à la Juventus de dominer les Catalans. «Nous étions supérieurs parce que nous savions exploiter la supériorité numérique au milieu ». Un secteur semble-t-il défaillant dans la mesure où De Jong n’a pas donné la pleine mesure de son talent. Pis, Pjanic, en dépit de ses coups de gueule n’a pas encore montré des garanties.

Autre diagnostic, cette fois de la bouche de Hansi Flick après le 8-2 : «Nous savions que si nous mettions la pression sur les joueurs du Barça, ils pourraient faire des erreurs. C’est ainsi que nous avons réussi à marquer lors de nos deux premières occasions ». Justement, ces erreurs coutent très cher au Barça, Lenglet en est le plus grand symbole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *