udpsonline.net

L’histoire touchante derrière le premier maillot de Maradona au Barça

 

 

 

 

La mort de Diego Maradona la semaine dernière à l’âge de 60 ans a déclenché de nombreuses histoires et anecdotes émouvantes sur l’homme.  La légende argentine a marqué l’histoire du foot sur le terrain et en dehors. Cette fois, c’est une intéressante anecdote sur son premier maillot au Barça qui a été révélée à Mundo Deportivo.

Les débuts de Maradona pour le club Blaugrana sont encore frais dans la mémoire de beaucoup. L’Argentin jouait son premier match contre Majorque où il a affronté l’ancien joueur du Real Saragosse, Jose Carlos Barrachina. C’est l’ami de son fils, Luis Ansorena, qui vient de raconter l’incroyable  histoire.

Barrachina, la nouvelle recrue de Majorque avait pour mission de marquer le joueur le plus craint par tout le monde, la nouvelle star du Barça, Diego Armando Maradona.

Dans un entretien accordé à Mumdo Deportivo,  Ansorena, a déclaré que Barrachina lui avait dit que sa tactique contre Maradona était de le faire parler durant le match. Alors,  il lui a donc posé toutes sortes de questions pour le déconcentrer, et là, El Pibe de Oro serait plus facile à maîtriser.

Maradona, apparemment, était  aussi plus qu’heureux de parler avec Barrachina et était donc moins concentré sur le jeu. À la fin du match, toute l’équipe de Majorque est venue lui demander son maillot, mais le crack de l’époque  l’a volontairement donné à Barrachina.

«Tous les yeux étaient braqués sur Diego Armando Maradona, devenu l’architecte du jeu et star de Barcelone. Cependant, le marquage collant de Barrachina , un milieu de terrain courageux et querelleur a empêché Diego de faire son jeu. Barrachina m’a raconté que durant le match, il a demandé à Maradona ce qu’il voulait faire en Espagne, ce qu’il attendait de sa signature, comment il allait … Et cela a déconcentré l’argentin», révèle Ansorena à Mundo Deportivo avant d’ajouter qu’à la fin du match, « tout le monde a sauté sur Maradona pour lui demander son maillot. L’Argentin les a tous ignoré et a appelé Barrachina : Il l’a dit: Jeune, donne-moi ton maillot, c’est comme ça qu’on échange. La vérité est que si à ce moment-là on lui avait laissé le choix, il aurait préféré celui de Schuster, un Allemand qui comprenait le football», a-t-il conclu.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *