udpsonline.net

Les regrets de Clinton Njie

Un an après son histoire de sextape, l’international camerounais, Clinton Njie, présente ses regrets et demande pardon au peuple camerounais.

Il y a quelques mois, des images relevant de ma vie privée ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Je regrette profondément ce triste épisode de ma vie que je n’ai ni souhaité, ni apprécié et qui m’a grandement affecté ainsi que mes proches et ma famille.

Depuis la survenance de ce regrettable moment, je cherche la meilleure façon d’exprimer mes excuses à tous ceux qui ont été heurtés ou indignés.

Le confinement que la COVID-19 a imposé m’a donné le temps de la réflexion et je suis parvenu à la conclusion que je devais personnellement me rendre dans mon pays, au plus près des miens, pour leur présenter mes sincères regrets.

Le fait d’avoir été personnellement touché par la maladie n’a fait qu’accroître mon désir d’œuvrer de façon positive.

La crise sanitaire et les restrictions de voyages internationaux n’ont pas rendu ce projet possible avant que ne démarre la nouvelle saison sportive avec mon club le Dynamo Moscou en Russie.

Je voudrais donc, par la prise de parole de ce jour, exprimer à tout le Peuple camerounais, au Gouvernement, notamment le Ministère des Sports, aux responsables de la Fédération Camerounaise de Football, au staff technique des Lions Indomptables et à tous mes coéquipiers toutes mes excuses et ma désolation pour les désagréments ou l’indignation que cela a pu susciter.

Lors de mon prochain séjour au Cameroun, je m’impose de me rendre auprès des uns et des autres afin de montrer la sincérité de ma démarche.

J’ai une pensée particulière pour mes coéquipiers qui m’ont toujours accompagné dans ces moments pénibles et n’ont cessé de me manifester leur précieux soutien.

Je sais que je n’ai pas toujours été d’une exemplarité irréprochable et je suis conscient des exigences et de la responsabilité qu’imposent l’honneur et le privilège de porter et défendre les couleurs du pays.

Malgré tout, je voudrais vous assurer que mon engagement et mon abnégation vis-à-vis de mon cher et beau pays sont restés constants et puissants.

Aussi je veux continuer, si l’occasion m’en est offerte, à servir le Cameroun, berceau de mes ancêtres, et à contribuer à l’honorer à travers les Lions Indomptables. Que Dieu bénisse le Cameroun !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *