udpsonline.net

LES CRIMES QUI AMÈNERONT «JOSEPH KABILA» À LA CPI

LES CRIMES QUI AMÈNERONT «JOSEPH KABILA» À LA CPI en 2020

1) LES CRIMES QUI AMÈNERONT «JOSEPH KABILA» À LA CPI. L’Ambassadeur Augustin Katumba Mwanké fut tué dans la ferme présidentielle de Kingakati à 60 km du centre-ville de Kinshasa et puis amené en avion à Bukavu pour un crash d’avion bien préconçu pour masquer le crime et brouiller la piste.
2) Le Général Madoa-Madoa, originaire de la redoutable tribu bembe de Fizi fut tué après avoir déjeuné avec «Joseph Kabila» juste parceque «Joseph Kabila» disait qu’il sentait en lui un esprit résistant.
3) Le vaillant Général Mbuza Mabe, redoutable stratège militaire du temps du Maréchal Mobutu, a été empoisonné parce qu’il avait dit qu’il pensait que la guerre était militaire or c’était une politique.

LES CRIMES QUI AMÈNERONT «JOSEPH KABILA» À LA CPI.

4) Le Général Mamadou Ndala fut tué par une lance rockette parce qu’il avait remporté beaucoup de victoires, il faillait démotiver quiconque qui allait le prendre pour modèle.

5) Le Général Lucien Bahuma fut tué par empoisonnement à l’Est parce que il était un brave et courageux Général patriote.

6) Le Professeur Guillaume Samba Kaputo, Conseiller Spécial en matière de Sécurité de «Joseph Kabila» fut tué à sa résidence de GLM sur base des coups lui assénés par «Joseph Kabila» lui-même jusqu’à saigner du corps parce qu’il avait découvert que «Joseph Kabila» communiquait secrètement avec Kigali en kinyarwanda et qu’il avait fait tuer à London sa vraie mère biologique Rwandaise, maman Marceline Mukambuguje, propre grande sœur de Bosco Tanganda.

LES CRIMES QUI AMÈNERONT «JOSEPH KABILA» À LA CPI.

7) Le Conseiller Juridique à la Présidence Gaston Nawej, fut tué à GLM car c’est lui qui avait surpris «Joseph Kabila» dans son bureau en pleine conversation en kinyarwanda et il est allé en parler à Samba Kaputo; ensuite, il lui a collé une fausse accusation selon laquelle c’est lui qui aurait vendu la lettre de nomination de Malu-Malu comme Conseiller à la Présidence de «Kabila» à l’UDPS du temps de papa Étienne Tshisekedi.

8) Plus de 40 militaires Officiers et Sous-officiers de Jean-Pierre Bemba furent tués dans la nuit des affrontements post-électoraux entre «Joseph Kabila» et Jean-Pierre Bemba alors que ce dernier fuyait à l’Ambassade de l’Afrique du Sud aidé par Olivier Kamitatu pour les identifier.

9) Chebeya tué par le Général John Numbi, Commissaire Général de la PNC en pleine ville dans les locaux vers 15 h dans les locaux de la Police Nationale par étouffement avec un sachet noir communément appelé par les Congolais «viva» parce que il voulait amener «Joseph Kabila» à la CPI suite aux tueries massives des partisants de la secte «Budu Dia-Kongo» à Mbanza-Ngungu et à Kimpese dans la Province du Kongo Central; opérations effectuées nuitamment par ses propres gardes-rapprochées et leurs éléments de la Garde Républicaine, tous déguisés en tenue de policiers.

10) Le journaliste du quotidien kinois Le Potentiel Frank Ngyke, licencié en Sciences Po/Université de Lubumbashi et son épouse furent tués par arme à feu pendant la nuit à leur domicile au quartier Mombele à Kinshasa, alors qu’ils revenaient dune fête de mariage, juste pour avoir publié un article sur le don de 30 Millions USD offert par «Kabila» pour la construction des écoles en Tanzanie;

11) L’Assistant à l’Université Pédagogique Nationale et Activiste des Droits de l’Homme Rossy Tshimanga Mukendi fut ciblé pour être tué lors des manifestations contre le 3e mandat de «Joseph Kabila» parce qu’il ne voulait pas pactiser avec son pouvoir.

12) Le Ministre de la Culture Baudouin Banza Mukalayi Sungu, grand notable du Katanga fut tué et retrouvé mort juste parceque il avait dit que l’ancien Gouverneur du Moïse Katumbi n’as pas de mercenaires contrairement au mensonge fomenté à ce sujet par «Joseph Kabila» et sa bande de criminels aux commandes des institutions du pays;

13) Romain Nimy fut tué parce qu’il avait dit en plein Conseil des Ministres que Joseph Kabila est le premier incompetent qu’il ait vu; on l’appellera pour demander pardon au «Raïs», mais c’est ce jour là qu’il sera empoisonné;

14) Le Député Kanga Bongo originaire de l’Équateur, très loquace, est mort, tué par les gens de «Kabila» juste pour avoir dit aux chefs coutumiers de l’Equateur en plein campagne ce qui suit: «moi je suis venu faire la campagne de Kabila mais vous, lorsque vous irez voter, votez pour la personne que vous désirez; sa collègue Député Wivine Moleka va téléphoner Kinshasa pour rapporter ces propos et le lendemain, Kango Bongo sera empoisonné à travers son micro.

15) Le Gouverneur du Kongo Central Léopold Mbadu Sita fut tué par des coups de points lui assénés par «Joseph Kabila» juste parce qu’il était parti assister à la fête de Mwana N’Évita en Angola; à son retour il sera convoqué à la ferme de Kingakati et on lui demandera de démissionner, il va refuser; il dira à «Joseph Kabila» qu’il va le faire devant les Députés Provinciaux; c’est alors que «JKK» va lui asséner quelques coups au ventre et il en mourra.

16) La dame Officier militaire qui était la toute première Garde-corps de la Première Dame Olive Lembe mourrut juste parce qu’elle était intervenue lorsque «JKK» frappait son épouse; alors tellement que ce dernier tapait sur sa femme sans pitié la garde-de-corps d’Olive voyant que si elle laissait faire, «JKK» va tuer son épouse; elle va s’intercaler pour le séparer; en faisant cela «Joseph kabila» va tomber par terre; il s’est relevé, il a pris son arme et il a tiré sur elle, et elle fut morte sur place.

17) Tous les hommes qui ont couché avec Olive Lembe à Goma, Bukavu et Kinshasa, avant son mariage avec «Joseph Kabila» ont été tué par ce dernier; parmi eux le journaliste de Radio Okapi Maeshe, tué en pleine rue à Goma.

LES CRIMES QUI AMÈNERONT «JOSEPH KABILA» À LA CPI
LES CRIMES QUI AMÈNERONT «JOSEPH KABILA» À LA CPI

18) Les égorgeurs «kata-kata» des années 2002-2004 à Kinshasa étaient des militaires de «Kabila» de l’ex-GSSP actuel GR; ces opérations de tueries par décapitation des citoyens innocents étaient faites uniquement pour terroriser la population et lui faire peur pour qu’e ne s’intéresse guère aux activités politiques.

Beaucoup d’autres sont morts juste pour avoir jeté une pierre au cortège du Président. Ils sont morts tué par lui-même «Kabila». Alors dites-moi, vous prenez qui pour des idiots? C’est son mode opératoire: éliminer les traces et tout celui qui s’oppose à sa politique.
LES CRIMES QUI AMÈNERONT «JOSEPH KABILA» À LA CPI.
CONGOLAIS, VOYEZ QUEL MONSTRE ET QUEL VULGAIRE ASSASSIN, UN HOMME IMPITOYABLE, L’ASSASSIN DE VOTRE FRÈRE MZEE LAURENT-DÉSIRÉ KABILA VOUS AVEZ ACCEPTÉ ET APPLAUDI COMME PRÉSIDENT, CHEF DE L’ETAT PENDANT 18 ANS! QUI AURA PITIÉ DE LUI LORSQUE LE SORT S’ABATTRA SUR LUI?

La liste est longue et elle n’est pas exhaustive, vous recevrez encore d’autres cas tout bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *