udpsonline.net

« J’ai besoin de jouer », Bertrand Traoré charge l’Olympique Lyonnais

L’attaquant international Burkinabé de Lyon, Bertrand Traoré, vide son sac en accusant le club français de Ligue 1 de le laisser sur le banc.

Actuellement à Ouagadougou pour soutenir un tournoi de football dans la banlieue, Traoré a accordée une à letalon.net.

Voici ce qu’il a dit sur son avenir.

Justement, c’est pour cela que je suis venu au Burkina. C’est pour changer un peu d’idée, vider un peu ma tête. Depuis le début de la saison, on ne parle que de ça. On dit que Bertrand a des envies de départ. On dit que Lyon ne veut plus garder Bertrand, que Bertrand est indésirable à Lyon… Mais le plus important pour moi, c’est de rester concentré sur ce que je fais. C’est vrai qu’il y a des intérêts. Alors que quand il y a des intérêts tu ne peux pas décider de rejoindre un club comme ça. Il y a des procédures. Il y a tout un staff derrière. Il faut étudier les intérêts (proposition, ndlr), voir comment tu te sens. J’ai encore deux années de contrat. Il faut respecter aussi son employeur. Je suis professionnel et je vais rester professionnel quoi qu’il arrive. C’est ce que je fais. Si je dois prendre une décision, je la prendrai en connaissance de cause et en fonction de ce qu’on me propose.

Un départ n’est pas à exclure. Je suis resté 3 ans à Lyon. J’ai passé deux belles années. La troisième a été un peu plus compliquée. Mais ça fait partie de la vie d’un footballeur professionnel. Maintenant, il me reste deux années de contrat. J’ai 25 ans, j’ai joué partout où je suis passé. Si ma situation à Lyon ne change pas, je ne peux pas rester tout le temps sur le banc. J’ai besoin de jouer. Je n’ai pas de temps à perdre, je ne suis plus un joueur de 18, 19 ou 20 ans. On verra ce qui va se passer. Mais pour l’instant, il faut respecter mon équipe. Il faut respecter Lyon parce que j’ai encore deux années de contrat avec le club. J’ai le devoir de rester concentrer sur Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *