udpsonline.net

Griezmann interpelle Messi, Thiago Alcantara à Manchester United ? | Mercato

Lionel Messi a décidé de quitter le FC Barcelone». Ce qui était à l’origine une information révélée par le journaliste brésilien Marcelo Bechler quelques heures après l’humiliation subie en Ligue des Champions face au Bayern Munich (8-2) est devenue totalement concrète le mardi 25 août. Ce jour-là, la presse espagnole révélait le contenu d’un courrier adressé par Lionel Messi à la direction du FC Barcelone.

Le génie argentin affirmait qu’il avait pris sa décision et qu’il voulait quitter le club, se considérant comme libre de tout contrat en raison du prolongement exceptionnel de la saison jusqu’à la fin du mois d’août. En effet, dans son contrat existait la clause d’une possibilité de départ libre, si cette envie était communiquée au plus tard le 10 juin.

Depuis, c’est une bataille rangée qui oppose le clan Messi et le FC Barcelone. Le père du joueur s’est rendu à Barcelone mercredi pour rencontrer le président Josep Maria Bartomeu, qui est resté figé sur ses positions. Si Messi veut partir, alors il devra payer les 700 M€ de la clause libératoire.

Face à l’inflexibilité de Bartomeu, la Pulga devait se positionner. Soit pour changer d’avis et rester au Barça, soit pour intensifier la guerre et enfoncer le clou quant à ses envies de départ. C’est chose faite puisque le clan Messi, via un communiqué signé de la main de Jorge Messi, a exprimé clairement son avis et répondu à la note publiée par la Liga sur la situation contractuelle du joueur.

« Moi, Jorge Horacio Messi, en tant que représentant du joueur professionnel Lionel Andrés Messi, en réponse à la Note publiée le 30 août 2020 par La Liga Nacional de Futbol Professional, concernant la situation contractuelle du joueur, et en marge de son évidente partialité vu ce que représente cette institution, qui défend les intérêts de ses affiliés (les clubs), dois manifester que : nous ne savons pas quel contrat vous avez analysé et quelles sont les bases sur lesquelles vous concluez que celui-ci inclurait une « clause libératoire » applicable dans le cas où le joueur décidait de mettre fin au dit contrat de manière unilatérale, avec effet à partir de la fin de la saison 2019/2020.

Cela est dû à une erreur évidente de votre part. En effet, comme le signale littéralement, la clause 8.2.3.6 du contrat signé entre le club et le joueur, « cette indemnisation ne s’appliquera pas si la résiliation du contrat sur décision unilatérale du joueur prend effet à partir de la fin de la saison sportive 2019-2020 ».

Sans compter d’autres droits stipulés dans le contrat que vous omettez, il est évident que l’indemnisation de 700 M€, prévue par la clause 8.2.3.5, ne s’applique pas dans l’absolu », peut-on lire.

Le père de Lionel Messi s’oppose donc clairement à Javier Tebas, et assure qu’il n’existe donc pas de clause libératoire de 700 M€ dans le contrat actuel du numéro 10. Cela démontre donc que la Pulga n’a pas décidé de rebrousser chemin. Elle est visiblement prête à entrer en guerre avec le FC Barcelone et la Liga en vue d’un transfert dans les prochaines semaines.

Cela suffira-t-il à pousser les clubs intéressés, principalement Manchester City, à jouer avec le feu et à récupérer gratuitement l’international argentin ? C’est là toute la question.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *