udpsonline.net

Affaire Luis Suarez : les premières têtes tombent, la Juve pas encore tirée d’affaires

Nouveau rebondissement dans l’affaire de l’examen truqué de Luis Suarez. En plein milieu du marché des transferts il y a quelques mois, l’attaquant uruguayen s’était rendu en Italie pour passer un examen, préalable à l’obtention du passeport italien. Si l’ancien du FC Barcelone l’a réussi haut la main, ce dernier s’est finalement révélé être falsifié.

Le parquet de Pérouse a mené son enquête et en tire même les premières conclusions. Ainsi, le recteur Giuliana Grego, la directrice générale Simone Olivieri, le professeur Stefania Spina et le membre de la commission Lorenzo Rocca, tous de l’Université des étrangers de Pérouse, ont été suspendus de leurs fonctions pendant une durée de 8 mois. Pour rappel, Luis Suarez connaissait déjà le contenu de l’examen avant de le passer.

Ce n’est pas tout. Les hautes sphères de la Juventus n’ont pas été lavées de tout soupçon. Au contraire. « L’enquête a permis de comprendre comment, au début du mois de septembre, les dirigeants du club turinois se sont activés, y compris au plus haut niveau institutionnel, pour ‘accélérer’ la reconnaissance de la citoyenneté italienne à Suarez », précise le parquet de Pérouse dans un communiqué.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *